Stratégie de transition énergétique

Depuis 2006, le SCoT de la Région de Strasbourg intègre la question de l’énergie dans son projet de territoire, notamment à travers l’organisation qu’il propose, l’articulation entre urbanisme et desserte en transports en commun, l’objectif de densité dans les nouvelles opérations, la prise en compte du végétal, etc.
Au regard des évolutions liées au changement climatique et sociétal, cette thématique nécessite d’être approfondie sous l’angle de la transition énergétique à travers la construction d’une stratégie globale et territorialisée à l’échelle du SCOTERS.
Par ailleurs, depuis les lois Grenelle, le rôle des SCoT et des PLU est renforcé et les possibilités d’action pour contribuer à la lutte contre le changement climatique, l’adaptation à ce changement et l’inscription dans la transition énergique sont élargies.
Aussi, pour répondre à la fois aux nouveaux enjeux, aux choix faits lors du bilan du SCOTERS en 2012 et aux nouvelles dispositions règlementaires (lois ALUR et TECV de 2015) sur le volet énergie, le Syndicat mixte a choisi de construire une stratégie pour inscrire le territoire du SCOTERS dans la transition énergétique, dans le prolongement des travaux sur l’évolution du volet environnemental.

Ce travail s’inscrit dans le cadre des travaux engagés par l’ADEUS sur la plateforme d’appui à la transition énergétique, dont le SCOTERS est site pilote. Enfin, en parallèle de cette réflexion stratégique, le Syndicat mixte, en qualité de lauréat à l’appel à projet « territoires à énergie positive pour une croissance verte » porte des actions pour accompagner les élus sur l’articulation transition énergétique et urbanisme.

Pour piloter cette réflexion, un groupe de travail composé des membres du bureau et des présidents des intercommunalités membres du SCOTERS a été mis en place. Il est présidé par le président du Syndicat mixte. La réflexion s’organise en trois phases :

  • enjeux et diagnostic (2ème semestre 2015

  • choix du scénario (1er semestre 2016)

  • déclinaison (2ème semestre 2016).

Ces travaux devront aboutir à définir un scénario et à le décliner sur le territoire du SCOTERS. Ils seront partagés avec les intercommunalités et les partenaires lors de rencontres dédiées.

 

{backbutton}