scoters.png

Depuis le 1er juin 2006, date de l'approbation de SCOTERS, il revient aux différents acteurs du territoire -élus et techniciens- d'en assurer le suivi et la mise en oeuvre. Il s'agit de traduire le SCOTERS dans les documents d'urbanisme, dans les projets et dans les opérations d'aménagement :

    • les communes, en traduisant les orientations du SCOTERS dans leur plan local d'urbanisme ;
    • les intercommunalités, en inscrivant dans l'esprit du SCOTERS leurs politiques économiques, environnementales, d'habitat et de déplacements ; en adaptant leurs projets et leurs opérations d'urbanisme ;
    • les élus du Comité syndical, en accompagnant les communes et les intercommunalités dans la mise en oeuvre d'actions pédagogiques, d'identification des outils les plus adaptés, et en mettant à leur disposition l'ingénierie territoriale nécessaire, notamment pour les petites communes.

Le Syndicat mixte établit donc un programme de travail qui présente et inscrit dans le temps toutes les actions organisées autour de 4 axes : 

    • approfondir les orientations
    • favoriser la compatibilité PLU/SCOTERS
    • créer des outils
    • coopérer avec les autres territoires

ECKBOLSHEIM
TRUCHTERSHEIM
LA WANTZENAU
TRUCHTERSHEIM
LIPSHEIM
HOENHEIM
HINDISHEIM