scoters.png

 L’étude « Quel est le foncier disponible autour des gares du périmètre du SCOTERS ? » constitue l’un des premiers résultats du groupe de travail «Mobiliser le foncier autour des gares».

Ce groupe a été créé par le Syndicat mixte dans le cadre de la réflexion sur l’articulation de l’urbanisation et des transports en commun, une orientation majeure du SCOTERS. Il a pour objectif de proposer des outils d’aide à la décision aux élus afin de les accompagner dans leurs réflexions ou leurs projets en lien avec la gare : PLU, programme de réaménagement de gare, grands projets d’aménagement. Ce groupe de travail réunit les élus du périmètre du SCOTERS, la Région Alsace, le Département du Bas-Rhin, la Communauté urbaine de Strasbourg, la Compagnie des Transports Strasbourgeois, la SNCF, Réseau Ferré de France.

L’étude « Quel est le foncier disponible autour des gares du périmètre du SCOTERS ? » réalisée  par Réseau Ferré de France et par l’Adeus, a mis à jour les contraintes foncières dans le secteur des gares du périmètre du SCOTERS.

Le travail de Réseau Ferré de France a porté sur son propre foncier. Il a permis de dresser un état des lieux du fonctionnement et de l’organisation des sites ferroviaires, de recenser les projets et besoins ferroviaires afin de dégager une vision prospective et dynamique de l’évolution de ces sites, et d’identifier les emprises RFF potentiellement mutables, en définissant les conditions éventuelles de mutabilité.

L’analyse de l’Adeus a porté sur les opportunités de foncier public mutable, notamment, dans les 500 m autour des gares, à court ou moyen terme, et les leviers dont disposent les communes pour le mobiliser: propriétés communales, autres propriétés publiques.

Cette étude est une première phase d’analyse des contraintes foncières dans le secteur des gares du périmètre du SCOTERS. Des analyses de terrain, plus fines, sont actuellement menées à partir d’une réflexion sur quatre sites pilotes : Kilstett, Schiltigheim-Bischheim, Vendenheim et Brumath. Ces travaux permettront d’aller plus loin dans l’outil d’aide à la décision et de replacer la question foncière à une échelle plus large : du foncier disponible, mais pour répondre à quels enjeux ? Comment arbitrer entre les enjeux d’aménagement, de transport,  d’accessibilité et d’attractivité de la gare, pour les habitants de la commune et pour les usagers des communes voisines ?

HOENHEIM
LA WANTZENAU
HINDISHEIM
TRUCHTERSHEIM
LIPSHEIM
ECKBOLSHEIM
TRUCHTERSHEIM